RECHERCHE

l'air était pareil à un territoire vierge.
"Le repas se passa merveilleusement bien. Isaiah, rentré de Washington la veille au soir, avait promis de ne pas parler politique avant le dessert, aussi les dîneurs se régalèrent-ils tout en grondant les enfants de temps à autre, quand ils étaient un peu trop bruyants et gênaient les discussions. Celles-ci tournèrent autour de sujets aussi variés que le dernier film sorti au cinéma, les romans et les chansons populaires du moment et même la rumeur selon laquelle les postes radio tels qu'on les utilisait pendant la guerre pourraient devenir un bien de consommation courante qui diffuserait des actualités, des débats, des pièces de théâtre et de la musique du monde entier. Pour sa part, Luther ne voyait pas trop comment il serait possible de jouer une pièce de théâtre à travers une boite mais Isaiah affirma qu'il fallait s'attendre à une telle évolution. Entre les lignes téléphoniques, les télégraphes et les avions comme le Sopwith Camel, l'avenir résidait dans l'air ; transports, communications, diffusion des idées, tout se ferait par voie aérienne. La terre était exploitée, l'océan aussi, mais l'air était pareil à un territoire vierge."
Dennis Lehane, "Un pays à l'aube", Payot et Rivages, 2010 (La scène se déroule en 1918).

(cc) plotseme.net / Jean Cristofol
1/37620